Couvrez ce sein que je ne saurais voir

L’autre jour alors que je prenais le bus pour me rendre à Poissy, il m’est arrivée un mésaventure que je n’ai pas vu venir mais alors pas du tout!

Je me suis assise sur un siège placé dans le premier rang du bus. En fait, j’étais juste derrière le chauffeur. Je regardais le paysage sans vraiment y porter attention. En fait, j’étais perdue dans mes pensées quand il est apparu de nul part. Le bus se remplissait à mesure que s’enchainait les stops. Du coup, je me suis pas méfiée quand il s’est approché pour prendre appuis sur la fenêtre adjacente à mon siège. Je pensais qu’il n’y avait plus de places. Et là, s’ensuit de longues minutes où il me reluque de la tête au pied mais s’arrête longtemps sur ma poitrine. Je crois que mes nichons ont eu un pouvoir hypnotique car il s’en rapprochait de plus en plus. Vraiment ce n’est pas la première fois qu’un mec (ou une meuf d’ailleurs) reste bloqué sur ma poitrine mais là le regard était particulièrement sale. Je me suis sentie agressée. Je suis très européenne en ce qui concerne mon espace vital. Je déteste qu’on se colle à moi que ce soit dans les transports en commun ou dans la queue au supermarché… J’AIME PAS. Il finit par me susurrer  » T’es migneunneuh ». Ok, là j’ai immédiatement été emplie d’un grand désir pour lui et je lui ai filé mon numéro… non je déconne! Il a eu droit à mon regard glacial. Il m’a pas quitté de tout le trajet (heureusement très court). Puis, m’a lancé un regard vénère parce que je n’ai pas succombé… PAUVRE TYPE. Ceci n’est qu’un échantillon des micro agressions auquelles j’ai le droit juste parce que je fais un bonnet F.  Ça peut passer quand je connais bien les personnes mais quand il s’agit de strictes inconnus… ça saoule! L’autre jour je dansais tranquillement en boite quand une meuf est venue vers moi pour « jongler » avec mes seins… WTF! Je lui ai tapé les mains comme une enfant de 5 ans. Elle est restée immobile et m’a regardé avec surprise… mais meuf, on se connaît d’où?! Ce soir là je portais encore ce body…

frenchcurves-challenge-bombers_credits-photos-beingmissflo-19

Il est décolleté… ET? Je suis quasi sure que c’est la raison pour laquelle il a tenté ce tour de force et elle a voulu « joué ». Oh elle a un décolleté et de très gros seins? C’est une femme « ouverte ».. allez j’y vais! tss. Je connais ces idées selon lesquelles une femme cherche l’agression quand elle s’habille court ou décolleté. Le problème est selon moi, que le corps (surtout des femmes) est vu comme un bien. Je rappelle que depuis l’abolition de l’esclavage un corps n’est officiellement plus un bien que l’on peut s’approprier. Ce n’est pas parce que la jupe est courte que tu as le droit de lui mettre la main aux fesses. Ce n’est pas chez toi ici! Ce qui m’agace c’est la justification de l’agression et la victimisation de l’agresseur. Ce n’est pas de sa faute, c’est son instinct animal… Ok, je savais pas qu’il allait à la chasse au gibier tous les matins. D’une, ces hommes sont très bien intégrés dans la société. Ils en connaissent les us et les coutumes. Ce ne sont pas des tarzans non plus! De deux, nous sommes surexposés au sexe H 24. Voir un peu de peau n’a rien d’exceptionnel de nos jours…#burkinigate.  Il y a aucune raison de pêter les plombs et de perdre ses moyens. Plus récent dans l’actualité, Jean-Michel Maire de TPMP qui embrasse la poitrine d’une participante de l’émission. Une agression sexuelle en direct… Le corps de cette jeune femme n’est pas une propriété publique même sur un plateau TV. Evidemment,  on dédramatise tout ça en prétendant que c’est de l’humour. Je suis d’accord ça peut l’être dans un sketch et quand la personne est consentante. Si ces éléments ne sont pas réunis, je ne sais pas à quel moment il faut rire vraiment. Quand Cyril Hanouna ordonne à son chroniqueur de faire un smack au nichon? Quand Jean-Michel Maire appelle la jeune femme par la suite pour se faire plaindre parce que sa famille le boude ? L’agresseur qui se victimise… ça c’est la vrai blague. La raison pour laquelle cette mains va sur ces fesses ou cette bouche sur ce sein c’est parce que le propriétaire de cette main ce sens en droit de la faire et peu de personnes la contredit…ÇA s’est grave. Heureusement, la plupart des hommes en tout cas que je côtoies ou que je croise comprennent les notions de respect. Quelque soit leur forme, qu’ils tombent ou non, qu’ils soient gros petits, aucune femme ne devrait être harcelée à cause d’eux. Mais je crois que de manière inconsciente, on (hommes et femmes) valide ces théories selon laquelle une femme qui s’habillent sexy cherchent les ennuies. Moi je crois que c’est plus une question de comportement pas de vêtements. Il y a des gestes des attitudes qui je le crois démontrent une certaine disponibilité.

Plus personnellement, j’en ai marre de chercher à cacher cette poitrine… Elle a longtemps été mon fardeau. J’ai fait la paix avec elle… Laissez nous tranquille! Adolescente, j’ai été très complexée par ma poitrine. C’est sans doute pour cela que j’ai un recul limité sur les blagues la concernant. Je n’ai pas dit que le sujet est tabou mais j’ai mes limites. Si tu t’approches en me disant « pouet » « pouet »  avec un regard malicieux, je te démonte…ahah

J’ai eu les premiers bourgeons dès la primaire. Je faisais du 95 C au collège… enfin je crois. Je prenais de la poitrine à mesure que je prenais du poids. J’ai longtemps subis la situation ayant peur d’être vulgaire ou inappropriée juste en mettant un débardeur. J’avais l’impression d’être une vache laitière. Oui, c’est pas cool pour les vaches mais c’était mon reseentis. Il m’arrivait de mettre un col roulé en plein été juste par peur de montrer ce décolleté. Il me faisait honte. Je prenais la responsabilité des regards des autres. La coupable se serait forcément moi si les autres s’offusquaient qu’une ado est une grosse poitrine. Quand j’y pense maintenant je me dit que si leur pensée vagabonde vers des envies impures envers une gamines avec une poitrine. Ben c’est eux le problème pas moi.

Ce complexe m’a poussé à me renfermer pendant longtemps. Quel dommage que je n’ai pas eu 20 ans dans les années 90.  À cette époque les grosses poitrines étaient à la mode. J’aurais cartonné. Pas de chance pour moi maintenant c’est vulgaire et Pamela Anderson n’est plus une icône beauté. J-Lo est passé par là maintenant il faut avoir des grosses fesses… Bon j’espère que vous voyez l’ironie dans ces paroles. N’empêche je l’ai souvent pensé par le passé emmitouflée cachée dans un pull col roulé extra large.

Les doudounes n’ont pas qu’une utilité sexuelle. J’ai l’impression que beaucoup l’oubli. Vous vous rappellez des scandals à propos des femmes qui allaitent en public? On nous harcèle sans cesse avec des corps « parfait »à moitié déshabillés . Il y a du sexe et des corps nus un peu partout dans les média (GOT, reportages sur les nudistes, Cauet…) mais une femme nourrissant son enfant c’est scandaleux. Qu’on arrête de faire des seins un tabou! Si c’est le cas c’est je le pense parce qu’en occident du moins ils sont réduits à des attrape mâles.

Petit à petit, j’ai appris à apprécier mes gougouttes avec « leurs défauts ». J’ai mis le temps mais j’ai finis par accepter ces protubérences et à l’intégrer à ma féminité. En fait, je suis devenu une femme adulte et je n’acceptais plus qu’on me fasse culpabiliser inconsciemment ou non d’avoir cette poitrine. L’évolution du marché de la lingerie  y’a beaucoup participé. Dans les années 2000, il était super difficile d’une de trouver de la lingerie grande taille qui ne faisait pas mèmère,  de deux d’avoir de la lingerie grande taille avec des prix raisonnables. Quand tu n’as que 15 ans, tu as envie de modèles modernes, avec de jolies couleurs et des prix adaptés à ton porte monnaie. Vers 2008/10, j’ai enfin trouvé de bonnes adresses pour de la jolie lingerie grande taille comme Lemon curves, un e-shop et Best form, une marque.  Etam j’attends toujours votre grand saut dans le plus size! ahah. . Je pouvais enfin me trouver jolie, sexy, moduler l’aspectde mon décolleté selon le top que je portais. Je crois qu’il y a encore du travail pour démocratiser la lingerie grande taille mais on tient le bon bout! Ma poitrine a de moins en moins été un fardeau à mesure que je trouvais de la lingerie qui la mettait en valeur mais aussi comfortable. J’ai aussi appris à choisir de la lingerie à ma taille. Fini les 4 seins! Vous savez quand la moitié du boob est en dehors du bonnet parce que celui-ci est trop petit. Fini les bretelles qui cisaillent les épaules même si j’ai encore des marques.Mais je vais pas vous mentir. J’ai l’impression de me libérer de chaînes quand je l’enlève en fin de journée.

Bref, vous le devinez les tétés sont encore ma bataille pour m’accepter. C’est sans doute pour cette raison que je ne suis pas super relax pour en parler. Mais, c’est en cours. Déjà, je ne me débines plus et j’ose les décolleté ou les tops blancs. J’ai des rondeurs que j’assume. Ceci étant dit, je suis terrifiée par la perspective de tomber enceinte car je le sais ils pourraient être plus gros qu’ils ne le sont aujourd’hui. Comment faire pour gérer une plus grosse poitrine? D’un autre côté, il y aura tellement de choses qui se passeront dans mon coeur corps que ce sera sans doute le dernier de mes soucis…

Quand il ne s’agit de pas la taille, c’est à propos de leur forme et de leur tenue que je m’inquiète. La société dans laquelle nous vivons pousse toujours à chercher un idéal physique. Je n’ai pas de jolies pommes qui pointent vers l’avant. Mes seins ont plutôt tendance à tomber. Mais à l’heure où j’ écris ce billet, nous sommes en plein milieu de l’Octobre rose. L’ évènement vise à sensibiliser les gens sur le cancer du sein.J’en profite pour dire que la prévention commence pour nous avec un palpation régulière de sa poitrine. Encore beaucoup trop de femmes n’ont pas trop de choix que de subir une mastectomie pour survivre.  Je suis totalement inspirée pour ces femmes ayant subis l’opération qui osent poser seins nus comme Ericka Hart (ses tweets ici). Elle a subi de multiples opérations. C’est beau de voir ces amazones modernes arborer fièrement leurs armes de guerre. . C’est bête mais moi ça me pousse à relativiser ce problème de gravité. D’une, je suis en bonne santé, de deux finalement il n’y pas de seins parfaits. J’apprécie ce que j’ai. Ma poitrine a ses qualités et ses défauts mais ce n’est pas un obstacle pour mener la vie que je veux *shay voice*.

french-curves-challenge-bombers_credits-photos-beingmissflo-2

33 réflexions sur “Couvrez ce sein que je ne saurais voir

  1. Je me reconnais totalement dans ton texte ! Moi aussi j’ai toujours eu une très forte poitrine , en 4eme je crois que je faisais déjà un bonnet E, et aujourd’hui je fait un 90 i, voire j, une vrai galère pour trouver parfois ma taille! Pendant toute mon adolescence je portais les y shirt de mes grands frères, histoire de passer inaperçue … aujourd’hui je l’accepte un peu mieux ( surtout depuis que j’ai de bons soutiens gorges et que j’ai plus l’effet 4 seins lol) mais parfois c’est un vrai fardeau … ce qui m’a aidé aussi c’est ma maman, qui me disait toujours que ma poitrine faisait partie de moi et que je devais en faire un atout … on y arrive petit à petit ! Merci pour tes mots en tout cas !

    J'aime

  2. Je me reconnais tellement dans ton article ! Ca me donne tellement envie d’être agressive, les types comme celui que tu as croisé dans le bus ! Le genre d’individus qui me donne encore plus envie de me cacher, alors qu’au final …

    En tout cas, super article 🙂 et tu es magnifique 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. En me faufilant sur la page d’accueil d’HC, je tombe par hasard sur un sujet d’articles qui me concerne à 100%. J’ai une grosse poitrine moi-aussi et quand je sors , j’aimerai tellement les cacher , pour éviter les regards, les paroles irrespectueux et ça me fait rager intérieurement ce genre de comportement.
    A un moment, j’avais même pensé à faire une réduction mammaire pour être tranquille quand je sors de chez moi …
    Bel article,
    Bonne journée à toi, bises de La Réunion

    Aimé par 2 people

  4. Ah quel bel article….
    Depuis quelques temps, je travaille dans une boutique de lingerie, une de ces boutiques où les femmes viennent chercher autant des soutiens gorge bonnet A que des soutiens gorge bonnet M ou N. Avant de travailler ici, je ne savais pas. Je ne savais pas que ma poitrine imparfaite n’était pas une exception, que mon ventre et sa forme que je hais tant n’avait rien d’étrange. Je ne savais pas que la diversité était mère de la beauté. Je ne savais pas que nombre de ces femmes dont j’admire le corps ont de la difficulté à le regarder dans un miroir. Il m’aura fallu ce travail pour lequel je rentre dans les cabines d’essayage pour régler bretelles et tailles, pour enfin comprendre que le corps « parfait », au sens où on voudrait nous le dicter à coups de magazines, n’existe peut-être pas finalement. Et parfois j’aimerais tant inviter à partager une journée avec moi, tous ces gens qui pensent savoir et s’octroient le droit de juger…

    Aimé par 2 people

  5. Oh la la beaucoup de choses me parlent… pas seulement le harcèlement de rue qu’on connait toutes quelle que soit notre anatomie, mais mes boobs aussi j’ai mis du temps à les accepter… arrivés trop tôt en primaire, ils se sont gonflés quand j’ai pris du poids ado, et quand, passé la vingtaine, j’ai perdu mes « kilos en trop », ils sont restés. Et j’ai tellement complexé que j’ai envisagé une réduction mammaire… jusqu’à me rendre compte que j’étais surtout gênée par les réactions inappropriées de malotrus qui ont l’impression qu’on leur a demandé de commenter tout ce qui passait dans leur champ de vision, quel que soit le niveau d’intimité… J’ai une pote qui a très peu de poitrine, et ces mêmes individus se sentent invités à commenter tout autant. Donc quoiqu’il arrive… A force d’avoir des boobs et des culs sous le nez toute la journée, c’est entré dans les moeurs de certains. Y’a du boulot pour bousculer tout ça! En faire des articles est un bon début =) Merci!

    Aimé par 2 people

  6. Tu écris bien sur notre réalité, nous autres femmes, sur notre nature, sur notre devoir d’être en accord avec notre corps, de ne pas le cacher et de l’accepter comme il est, et de ne pas non plus devoir se sentir en danger ou exposée sexuellement dès qu’on s’habille normalement.

    Aimé par 2 people

  7. Très bien ton article et très belle avec ta jolie poitrine !
    Nous sommes ce que nous voulons être même avec ou sans poitrine, avec notre taille qui n’entre pas dans la « norme » des médias et autres « décideurs » de ce que la femme doit être.
    De quel droit se permettent-ils de grimer des gamines de 15 ans en top model pour nous faire croire qu’elles en ont 30 et interdisant aux femmes naturelles de vivre en complète harmonie avec leurs corps !
    S’accepter telle que l’on est, c’est s’aimer et tout le reste n’a plus vraiment d’importance.
    La femme qui sait s’aimer, est belle et sait aimer l’autre.
    Continue à t’habiller comme tu le sens, tu peux te le permettre car tu es une très jolie femme. Et continue à ignorer les imbéciles.
    Bravo !

    Aimé par 2 people

  8. OUAIS MA SOEUUUUUR !! Vive toi et tes tchoutch ❤

    Tu connais l'histoire de la fille aux gros seins qui dès qu'elle rencontre une fille, se sent obligée de lui demander du combien elle fait ?
    Mais laisse moi tranquille !!
    Te laisse pas faire, tu as raison, je te soutiens à 10000 %, c'est un travail au quotidien de s'assumer (coucou je m'enroulais dans du cellophane pour paraître plus mince) alors si en plus les gens sont des trouduculs mal éduqués … on va pas s'en sortir.

    Gloire à toi !

    Aimé par 2 people

  9. Bonjour à vous! Merci pour cette article criant de vérité, je suis moi même dotée d’une très forte poitrine et j’ai entendue et subis des remarques absolument dégradante. J’ai l’impression que dés l’instant ou on es une femme plantureuse on devient un simple objet de convoitise sur lequel il et possible de baver.

    Aimé par 2 people

  10. Bravo pour cet article! On sent en effet que ça fait longtemps que votre histoire, à tes seins et toi, a commencé!
    Mais je veux juste te dire une chose: vous êtes très beaux tes seins et toi! Voilà!
    En ce qui me concerne, j’ai une poitrine assez présente (D quand même), mais surtout l’histoire de la pomme qui pointe vers le haut… Bah ça « aide » pas forcément, parce que j’ai l’impression qu’ils n’en sont que plus « provoquants »… Les gens font des blagounettes plus facilement etc… Ca ne me met pas vraiment à l’aise…
    Bon courage pour la suite!

    Aimé par 1 personne

  11. ton article est parfait! peu important de comment on est faite (ou fait, car les hommes sont eux aussi susceptibles de subir des agressions) ce ne sera jamais un « appel à ». La victime est une victime, il n’y a aucune circonstance atténuante pour l’agresseur, peu important la profondeur du décolleté ou la longueur de la jupe. Tu es très belle et tu sais te mettre en valeur, reste comme tu es!

    Aimé par 2 people

  12. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt ton article et je le trouve vraiment génial. Je me retrouve dans ce que tu écris. Je n’ai pas une grosse poitrine, loin de là, mais je mesure pas loin d’1m85 .. et pour une femme c’est grand ! Très grand même. Et comme toi je suis hors des « normes » de la société?. Dès la primaire j’avais le droit aux moqueries et autres quolibets.. Et encore aujourd’hui alors que je m’accepte à 100% j’ai encore le droit à des remarques genre « t’as encore grandis » Non connard plus depuis mes 16 ans ! . « Pourquoi tu met des talons tu es déjà grande »? Et alors? je vais pas passer ma vie en tatane ! « un peu courte ta robe vue ta hauteur »… no comment
    Bref.. les gens ne sont jamais content et se permettent des réflexions désobligeantes qu’ils ne devraient pas faire. Comme tu le dis si bien, notre corps n’est pas un bien, pas un objet. On n’a donc PAS LE DROIT de le commenter.
    Merci pour ce bel article qui remet bien les choses en place ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cyn! Franchement mets les tous les jours tes talons tant que tu te sens bien dedans. Les autres n’ont pas d’importance. Ils nous reprochent leur propre insecurité. Je refuse de les ménager si cela signifie me limiter dans mon style et dans mon bien etre.

      J'aime

  13. J’ai lu vraiment attentivement ton article, et j’y trouve beaucoup d’échos.
    Je suis dans le même cas que toi, et je ne sais même pas combien de fois j’ai pu entendre des remarques en tous genres. D’hommes, de femmes… Des regards lourds, qui font qu’aujourd’hui j’ai une collection assez importantes de foulards pour sortir de chez moi plus tranquille. Car comme toi je prends les transports en communs, et je trouve que c’est parfois là le plus difficile…
    Alors je te comprends et te soutiens, j’aimerais vraiment que les gens ouvrent un peu les yeux et apprennent les bonnes manières…

    Aimé par 2 people

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s