Je ne veux pas te plaire

Je me rappelle d’un coup de fil d’une amie. « Je suis rentrée de soirée et personne ne m’a dragué. Aucun mec ne m’a calculé »…. » C’est parce que je suis trop vieille et moche »… Je ne suis pas sûre que c’était les mots exacts mais tu te reconnaîtras. Ce genre de remarques m’agace voire m’exaspère aujourd’hui simplement parce que je considère que ce n’est pas aux autres de décider si tu es belle ou non.

J’ai souvent pensé la même chose en rentrant de soirée parce que je revenais sans un nouveau numéro dans mon répertoire ou parce que personne n’avait tenter une approche. Du coup même en ayant passé une très bonne, je rentrais à la maison amère. Je ne te plaîs pas? Ce genre d’épisodes était un coup dur pour mon orgueil mais aussi détériorait à petit feu mon estime de moi même. Ridicule! Et même triste. Mais, je crois que c’était un mal être ancrée en moi depuis bien longtemps.

Voilà ce qui se passe quand tu es une femme noire née dans les années 80 en Occident: tu ne corresponds pas à l’idéal de beauté et on te le fait comprendre assez tôt. Les femmes noires ont longtemps été mises à l’écart dans les médias… qu’il s’agisse d’émissions tv, de films ou de publicité. En surpoids, noire avec des cheveux crépus et des yeux marrons, j’étais, et souvent je suis, l’opposée des standards de beauté mis en avant. Il y avait peu de modèles de réussite et/ ou de beauté noire dans lequel je pouvais me reconnaître. Petite, je me considérait moche juste par le fait d’être noire. Vous pouvez pas savoir comme ça me désespère de voir de jeunes enfants noirs nées dans les années 2000 penser de même!

Cette vidéo circule depuis longtemps sur les réseaux. Elle montre une étude menée sur des enfants en bas âge. On leur demande de déterminer laquelle des deux poupées est la plus laide. Elles sont identiques la seule chose qui les différencient est la couleur, l’une est noire l’autre est blanche. Quasi systématiquement, ils pointent du doigt la poupée noire… sans réelle raison. Voilà les résultats de campagnes de marketing de masse. Les minorités sont ignorées ou mal représentées. Ça fait réfléchir hein? surtout sur la perception que l’on donne aux jeunes enfants de ce qui déterminent la beauté. S’ajoutent le symdrôme de stockolm que vivent beaucoup de culture afro. Pendant des années, les colons ont expliqué aux populations mises en esclavages que leur négritude faisait d’eux des sous hommes et des êtres repoussants. Ils ont si bien fait que beaucoup de personnes ayant des originies afro s’imaginent que la beauté est liée à la couleur de peau. D’autrds cultures pratiquent le colorisme en Asie et au moyen orient par example. Ces choses blessent l’estime que l’on a de soi et sans doute un peu plus quand on est une petite fille. C’est con mais la beauté est un pilier de l’estime de soi. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose mais j’ai l’impression que c’est le cas. Je pense que j’ai ressenti ce mal être tout au long de l’adolescence.  Nous sommes tous super complexés durant cette période de nos vies quelque soit nos origines. Ce fait a juste renforcer mes complexes. La majorité d’entre nous apprend à faire avec.

BeingMissflo_ Jupelonngue-veste-en-jean-au-jardin-du-luxembourg(22)

Je reviens à la Missflo adulte. Un jour, j’ai eu un déclic, une révolution dans ma manière de penser. Soyons clairs ce n’est pas venu du jour au lendemain. C’est le fruit d’une réflexion et d’un peu d’introspection. Avec le développement des réseaux sociaux, j’ai découvert une nouvelle conception de la beauté, de nouvelles icônes, des femmes noires et fières. Youtube est devenu une alternative à ce que proposait les médias traditionnels en général. J’ai d’autant plus pris de la distance que c’est généralisé l’utilisation abusive de photoshop. Les femmes que l’on nous présente n’existent pas, tout simplement. À quoi bon courir après un objectif surréaliste? D’ailleurs, en parlant de photoshop, je crois que le travertissement est une tradition… Déjà dans la Grèce antique, les artistes avaient pour habitude de représenter les intellectuels et les dirigeants avec le corps d’athlètes méritant. Du photoshop dans la pierre!ahah! Sauf qu’aujourd’hui le matraquage est telle que l’on arrive à une sorte d’aliénation qui modifie la perception que nous avons de nous même. Elle nous complexe. Franchement, je me sens agressée par toutes ses images de femmes filiformes et modifiées à outrance.

Mon retour au naturel a beaucoup changé ma manière de penser. Il a eu un effet papillon sur moi. En arrêtant de me défriser en 2010, je refusais l’idée selon laquelle la beauté était unique. Cette volonté de standardiser le concept sert juste à vendre plus de shampoings et de crèmes antirides… Mes cheveux auront leur texture authentique. Il seront crépus. J’ai appris à me voir, à m’accepter et surtout à arrêter de me déprécier. J’ai fini par comprendre que je n’avais besoin de la validation de personne si ce n’est de moi même. J’ai plus d’assurance aujourd’hui. Je me suis sentie rebel(lle) et du coup  plus du tout concernée par les dogmes esthétiques.

Et puis, les temps ont changé. Les rondeurs sont ouvertement assumées. Les marques multiplient les campagnes pour séduire la communauté afro et la communauté plus size. Il y a bien plus de diversité dans les media. Même si de temps en temps le petite fille peu sûre d’elle que j’étais  refait surface, je me sens beaucoup mieux.

Beaucoup sont à la recherche de la validation des autresEt parfois le meilleur moyen de de créer l’approbation d’autrui, c’est tout simplement de dénigrer les autres. Je te plais plus qu’elle non? C’est un peu chacun pour soit et Dieu pour tous. C’est surtout improductif. Le jugement des autres n’a de valeur que si vous le laisser avoir prise sur vous. Si vous l’ignorez, la sentence ne peux s’appliquer. Le fait de ne pas courir après la validation des autres libère d’un cercle vicieux. Enfin c’est une théorie que j’ai. Je n’agis plus dans l’attente de recevoir des compliments même si je suis ravie de les recevoir. J’adopte les styles que je veux qui me ressemblent. Je me trouve jolie, c’est l’essentiel. Ce n’est pas grave, si je ne te plais pas. Les goûts et les couleurs hein « .You Don’t Have to Be Pretty. You don’t owe prettiness to anyone. Not to your boyfriend/spouse/partner, not to your co-workers, especially not to random men on the street. You don’t owe it to your mother, you don’t owe it to your children, you don’t owe it to civilization in general. Prettiness is not a rent you pay for occupying a space marked “female”. Erin McKean résume parfaitement mon état d’esprit.Tu n’as pas besoin d’être jolie. La beauté n’est pas une monnaie d’échange et tu n’es pas en dette de beauté. Tu ne dois rien à personne ni à ton copain/ton époux/ton partenaire… Ni à tes collègues et encore moins à des inconnus que tu croises dans la rue. Tu ne dois rien à ta mère, ni à tes enfants ni à la civilisation en général. La beauté n’est pas un forfait que tu dois payer pour être une femme.. Je comprends dans ses mots que nous n’avons pas le devoir d’être jolies selon les critères des autres.

J’ai toujours en tête le discours de Chimamanda Ngozie lors du TED Talk de Euston

Oui dans ce discours, il y aussi l’extrait utilisé par Beyoncé dans sa chanson « Flawless »(Ouai, j’ai mes références!).

« We raise girls to each other as competitors, not for jobs or for accomplishments which I think can be a good thing but for the attention of men« .

« Nous élèvons les filles pour qu’elles se challengent les unes les autres, non pas pour leur réussite professionnelle ce que je trouverais bien mais pour l’attention des hommes« 

Chimamanda Ngozie souligne un autre soucis important: la compétition malsaine entre les femmes pour le regard des hommes. Mon évolution a fait naître en moi des principes afro féministes. Bon allez je te vois venir! Etre féministe ne signifie pas haïr les hommes.  Être afro féministe ne signifie pas haïr les femmes blanches. Je souhaite juste avoir les mêmes opportunités que tout le monde. Vous êtes probablement afro-féministe et vous ne le saviez même pas!  Pour moi, être afro féministe c’est aussi arrêter de se sous estimer juste parce que je suis différente. Je refuse de me mettre en compétition avec les autres femmes. Je ne ressentirais plus de jalousie envers des femmes plus-ci ou moins-ça… Je n’ai pas d’énergie à consacrer à cette tâche. Les changements arriveront plus vites si nous restons solidaires. Bien au contraire, je me surprends à admirer leur beauté variée et unique. Si je vous croise dans la rue et que je vous regarde avec insistance. Pas de panique! Je suis en mode contemplation ahaha!

Je considère que c’est ma responsabilité de militer pour que la pluralité de beauté soit reconnue. J’espère que le message passe à travers ce blog. Je pense que certaines pensent ainsi: si elle s’assume avec ce corps pourquoi pas moi? Et sérieux ça ne me dérange pas bien au contraire. Si ça permet de leur ouvrir les yeux sur le fait que les complexes sont des barreaux de prison mentaux, c’est bon pour moi. J’ai beaucoup de joie à voir des petites filles me regarder avec des grands yeux admiratifs moi et mes afros. Je suis bien contente de faire le « modèle »pendant quelques minutes.

Si jamais une amie vous appelle avec ce type de conclusion:

  1. Demandez lui si elle a envie de faire confiance aux jugements de types bourrés dans un environment feutré.
  2. Demandez lui si c’est grave d’être soi disant vieille quand on est capable de danser toute la nuit et de faire les fermetures de boîtes.

A toi qui collectionne les magazines féminins, en enviant les creations artistiques des encarts publicitaires, petit exercise à faire tous les jours à la sortie de la douche. Regarde-toi dans une glace, apprends par coeur tes courbes. Accepte le corps que tu vois. Il n’est pas horrible! Il est le résultat des meilleurs moments de ta vie mais aussi des épreuves que tu as surmontées.  Ton physique ne te détermine pas. Il n’est pas ton fardeau si tu le décides. Valide-toi toi même. Je sais c’est facile à dire mais vraiment, essaye. Tu verras comme tu seras apaisé(e), libéré(e) dél… ok j’arrête mes conneries. Ahah

En. It’s going to be complicated to summarise all of this monologue…ah ah! But mainly I am explaining that I am always fed up to hear women feeling unworthy when no man gave them attention in a party or other social events. I felt miserable for years juste because I did not come back from the club with a phone number… I think I was giving too much importance to whatever other were thinking about me. Caring about their opinions was giving away power over me. But since then, I grew up and understood that I should not allow people to decide whether I should feel pretty or not. I don’t really care about others point of vue especially when it regards my self esteem. I grew up as part of a minority in France and while I was a child we did not have a lot of role models in media, ads. Mass media tends to promote only one beauty when this notion is universal and diverse. The main reason was to sell more beauty product and less self estime. I came to this conclusion when I decided to go natural and stop relaxing my hair. All of a sudden, I was being a rebel and I was clearly stating that I was not interested in being approved by society. I am doing my own thing regardless of other approval. But, I am also thanksful for the compliments given to me. Also, time has changed. Body positivity and diversity is now highlighted. Thanks to social media, we have multiple example of women with different bodies showing how pretty and unique they are. My body is not perfect but it is unique and I happy with it. I think my mission and responsibility is to show all girls and boys that we don’t need to look like the people in the magasines they don’t even exists… There is so much example of photoshop abuse… I hope that with this blog I am convincing some of you that you are definitely worth it.

6 réflexions sur “Je ne veux pas te plaire

  1. merci pour ce message plein de positivisme rédigée par une belle personne pour de belles personnes. Le chemin vers l’acceptation de soi peut être long et chaotique, des années que je lutte vers un mieux être marqué par des accidents de la vie et te lire dans ce contexte fait du bien au coeur et au moral. Alors : Merci!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce message Véronique. Courage! Je suis bien contente que mon texte offre un peu de réconfort et de boost dans ton cheminement vers l’acceptation. La solution est en toi.Il n’y a aucun mal à avancer doucement tant qu’on avance. 🙂

      J'aime

  2. Merci à Mlle Riquita pour ce message. Bravo pour ton engagement! Il y a beaucoup à faire pour protéger les femmes et les hommes contre ce type d’oppression et d’aliénation.

    J'aime

  3. Bravo pour ce texte positif et plein de confidences.
    J’avoue avoir «peur» pour nos filles… plus une photo au naturel avec tous ces «filtres» qui sont des mega photoshop a eux tout seuls… elles ne se rendent me plus compte des transformations de leur physique tellement c’est devenu un automatisme. Et c’est sans compter sur cette multiplication d’auto-portraits ou selfi qui, a force, les fait toutes se ressembler.
    Vive les grandes les petitesle rondes le minces. Vive LES femmes dans toutes leurs potentialités !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sophie, merci pour ce message.
      Je suis bien d’accord avec toi: vive la diversité des silhouettes, des formes. C’est vrai les portables dernières modèles lissent automatiquement les traits en mode selfie. Ce n’est pas pour rien que snapshat cartonne. Les filtres sur cette application sont hyper bien faits. Ils ont allongent le visage, donne un tein halé, des yeux agrandis… La culture du faux qui contribue à complexer et nous rendre plus exigents sur notre physique et sur celui des autres…

      J'aime

  4. Juste un mot pour dire Bravo et Félicitations pour cette acceptation. C’est beau à lire vraiment. Je travaille sur ça chaque jour avec les filles/femmes que je croise. J’en ai fait mon cheval de bataille. Il y a tant à faire pour que les femmes se sentent femme juste pour elles pas pour le regard des autres (hommes et femmes confondus et de toutes ethnies).
    Alors juste merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s