Je suis là – Ma vie post referendum

Vendredi matin j’ai eu un reveil différent de ma sonnerie habituelle… un message sur ma messagerie facebook: « #brexit ». Le souffle coupé, je me rue sur mon fil d’actu Facebook en espérant voir une information confirmant que non, le brexit n’a pas été voté. Rien de clair… je me rue donc sur mon ordi pour me connecter sur BBC Iplayer. Le résultat du referendum est sans équivoque selon le journaliste aux manettes de l’édition spéciale: The English people have spoken and wants to leave the EU… Je suis stupéfaite et desabusée. J’ai suivi l’édition pendant deux heures de cinq heure du mat’ à 7h avant de prendre une seconde douche mais chaude ce coup ci!

giphy -1

Alors non je ne me suis pas ruée à la gare internationale de Saint Pancras pour prendre un aller sans retour. Je suis toujours là… Ce vendredi-là comme tous les vendredis, je suis allée au travail. Je vous avoue que j’ai eu la gorge serrée en voyant mes collègues. Mais la vie reprend son court et il faut respecter le choix des britanniques. Les résultats du Brexit ont eu l’effet d’ une vrai onde de choc internationale. Ici nous sommes coincés dans le temps. Personne ne sait ce qu’il se passe. Rester dans la zone économque européenne ou aller vers une rupture totale? Lancer les démarches du départ tout de suite ou attendre? Quelque temps après les résultats du Brexit, David Cameron annonce sa démission… Allons bon! ajoutons à la future crise économique à venir une instabilité politique.

giphy (3)

Je respecte le choix des anglais. Mais à mes yeux ce référendum n’est qu’une manipulation populaire menée par des politiciens ambitieux de reprendre le role de premier ministre quitte à mener le pays à la ruine… Les pro Brexit ont promis trois choses en cas de sortie: que la majeur partie des frais d’adhésion à l’Union Européenne serait reversée à la sécurité sociale; que l’immigration serait controllée et que la sortie de l’Union européenne assurerait la croissance économique. Le jour même des résultats Farage (meneur du parti d’extrème droite UPIK) annonce à la tv britannique que non aucun fond ne sera reversé au NHS. Pire encore il se peut que la Grande Bretagne ait à verser deux à trois fois plus d’argent pour accéder au marché de la Zone euro. Boris Johnson a prevenu qu’ en fait non, il n’y aura pas moins d’immigration. La livre sterling a atteint son plus bas niveau depuis 1985 et le Royaume Uni a perdu son AAA. Bref, on est loin des promesses faites. Et moi, je suis encore là. 

Je stresse à propos du Brexit depuis longtemps. Du coup, je m’étais renseigné et j’intérrogeais d’autres français. Il y a un millions de ressortissants européens à Londres. Il est hors de question de déporter autant de monde. Surtout que la plupart participe à la création de richesse. Il n’y a aucune raison censée de les expulser… Je suis bien là. La sortie de l’Union suivra une procédure (l’article 50) qui durera minimum deux ans. Et ça, c’est dans le cas où tous les partis trouvent rapidement un terrain d’entente. Je doute que ce soit le cas. L ‘Ecosse ne veut pas quitter l’Union européenne et envisage l’indépendance en cas de sortie. Boris Johnson un des acteurs de la campagne pro Brexit vient d’annoncer que il ne se présentera à la presidence du partie conservateur qui dirige le pays… C’est une personnage. Il a été maire de Londres. Il était anti brexit jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il avait une chance de devenir Premier Ministre en étant dans le cas adverse. Ouai, il change d’avis comme de chemise. En gros, il ne veut pas appuyer sur le détonnateur. En attendant, le gouvernement tente de rassurer les marchés financiers en vain. Le maire actuel de Londres Khan multiplie les discours s’adressant aux ressortissants de l’Union Europeenne pour affirmer qu’ils sont et seront toujours les bienvenus. Le brexit va probablement prendre bien plus de temps que les deux ans minimum. Suis-je coincée là? 

giphy (1)

Ce referendum a beaucoup divisé au sein de l’Union Européenne mais au sein du Royaume Uni c’est pire. Au dela des différents états en dissonance avec le choix de la Grande Bretagne, le référendum a démontré un fossé intergénérationel. En gros, les jeunes voulaient rester et les vieux voulaient partir… La pillule a bien du mal à passer pour une large partie du pays. Une pétition pour un nouveau referendum a été lancé au lendemain du vote et a déjà dépassé les trois millions de signatures. Depuis le vote, les incivilités se multiplient envers les immigrés (un hausse de 57%). Les polonais sont les plus touchés… Faudra m’expliquer pourquoi les polonais plus que les italiens, les allemands ou les roumains? Perso, je ne comprends pas l’acharnement. Ces altercations racistes créent l’émoichez les ressortissants de l’union. Comme un sentiment de rejet qui crée un mal être. Personnellement, je ne suis pas si étrangère à ce sentiment… Je suis une femme noire ayant grandi en Occident. Oui, ponctuellement à différentes étapes de ma vie j’ai vecu ou ressenti du racisme ou du rejet. Ça m’attriste mais ça ne m’atteint pas tant que ça. Je comprends le mécanisme de survie de l’être humain. Si ça ne va pas chez moi, c’est forcément de la faute du voisin. Pointer du doigt l’étranger pour maintenir les rangs, tout le monde le fait. Les cibles sont les latinos aux Etats Unis, les roumains en France… Je reste là. Pire encore les attaques se dirigent vers les musulmans! Donc finalement certains auraient voté le Brexit en espérant une épuration raciale… Britain white again! J’ai envie de vomir. Voilà à qui se sont assimilés les pro Brexit… En fait, j’ai de la pitié voire de l’empathie pour ces personnes racistes ou xénophobes car ils expriment une détresse. Ils ne trouvent pas de réelles explications à leur problème. Du coup, ils vont vers la facilité et surtout la lacheté pour se réconforter. On va tout de même pas se remettre en cause?! Sans oublier, la peur de l’autre et de l’inconnu. Ce mal traîne depuis des siècles…

giphy (2)

Je suis clairement anti brexit. Pas simplement parce que je vis à Londres mais parce que je crois que chaque pays de l’union gagne à faire partis de cette force internationale. Mais je comprends la défiance envers cette institution supranationale! Je pense que ce brexit exprime le mécontentement des citoyens européens. Je pense que le résultat aurait été le même dans beaucoup de pays membres… Il y a, je trouve un manque de clareté et de communications sur les actions et mesures prises par l’UE. Et si on impliquait plus les européens ? si on expliquait ? si on écoutait leur mécontentement et frustration ? Ce brexit devrait être pris comme un rappel à l’ordre, un appel à la reforme.

Je sais que beaucoup s’intérroge sur le sort d’immigrés comme moi. Mais, je n’ai aucune réponse à donner. Rien n’a été décidé pour l’instant. Le mieux est de ne rien penser, je crois. Maintenant, j’attends de voir ce que les prochains jours apporteront comme surprises ou déconvenus… Une fois les actions entreprises, je réagirai en conséquence. Je m’accroche à mes convictions. Pour l’instant, je suis là.

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s