J’ai lu – Born a crime de Trevor Noah

Hello, comment vas-tu? Je me rappelle du jour où ma pote en visite à Londres me propose d’aller un voir un comique qu’elle suit depuis longtemps. Trevor Noah se produisait à Londres et il restait quelques places. Je n’avais pas la moindre idée de qui il était. Alors, j’ai décliné la proposition de l’accompagner. Ce n’est que quelques mois après, que j’ai découvert ces « Behind the scenes » sur Youtube, puis son précédent spectacle. Je suis devenue fan!

‘Born A Crime’ est un livre autobiographie sur l’enfance et l’adolescence de Trevor Noah en Afrique du sud. A travers, il nous raconte l’histoire de l’Afrique du sud et de l’apartheid qui a commencé en 1948 et s’est arrêté dans les années 90. J’ai appris beaucoup de choses en lisant ce livre sur ce regime raciste. Trevor a été par sa mère, sa grand-mère et son beau-père. Il est né d’une relation illégale entre sa mère noire et un immigré suisse. Mais celui-ci n’a jamais vraiment joué un rôle de père pour lui. Sa mère devait littéralement l’ignorer s’ils croisaient des policiers dans la rue. Ce livre est pour une ode à sa mère, à son courage, à sa résilience, à sa force de caractère. Elle a décidé de faire un enfant seul de surcroît métisse en plein apartheid. En plus du racisme entre les blancs et les noirs. Il y avait aussi des différents entre les différentes tribus. La mère de Trevor Noah vient de la tribu Xhosa. Trevor explique dans son livre que les femmes sont connues pour être des femmes indépendantes et pour avoir du caractère. Sa bio ne dément pas l’adage.

Le livre est facile à lire. J’ai beaucoup ri malgré les faits difficiles que nous relatent Trevor Noah. J’ai eu l’impression de lire une suite de sketchs entrecoupés de faits historiques.

A l’occasion, j’ai aussi acheté l’audiobook pour pouvoir continuer de découvrir l’histoire de Trevor Noah pendant mon trajet à pied au travail. L’ autre avantage est que la version audio est qu’il est possible d’entendre l’auteur faire les voix comme il l’a imaginé. Les personnages sont un peu plus définis en ayant leur propre voix. Par contre, il n’y a plus de place à l’imagination et il n’est pas possible de créer sa propre version des personnages. Le lecture permet aussi de bien suivre tous les éléments du discours. Il est plus difficile pour moi d’être attentive quand j’écoute que lorsque je lis. Même s’il m’est déjà arrivé de lire de manière automatique des livres sans même comprendre ce que je lisais! Du coup, je pense que je vais le relire.

Passe une bonne semaine!

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.