Weekend trip – La visite des mines de Sel

Lors de mon weekend prolongé en Pologne (lire ici), j’ai passé quelques heure dans les anciennes mines de sel de Cracovie. Caro a réservé les tickets via le site GetYourGuide . Les billets incluaient une navette qui partait du centre de Cracovie vers les mines de sels qui se trouvent à l’extérieur de la ville. Elles sont à une quinzaine de kilomètres dans une ville voisine qui s’appelle Wieliczka. Il faut compter entre 30 et 45 min de trajet en voitures ou bus. Les mines de sel sont classées au patrimoine culturel de l’Unesco depuis 1978.

L’ histoire des mines

La présence de sel à Wieliczka a été découvert au moyen-âge. Le sel est un cristal ionique. Il était utilisé pour conserver les viandes et les poissons. Il a deux origines potentielles: la mer ou les mines.

« Le gisement de sel gemme de Wieliczka s’est formé il y a 13, 6 millions d’années. Cette époque était marquée par les transformations de structure géologique de la croûte terrestre. De nouvelles chaînes montagneuses, notamment les Carpates, se formaient suite à la collision de plaques tectoniques. Dans un fossé qui se trouvait dans leur avant-terrain, appelé la Dépression Précarpatique, s’est formé un grand bassin marin. Dans ce bassin, différentes roches se fixaient, et aussi des couches de sel gemme s’y formaient.

Les processus de formation du gisement étaient liés aux changements cycliques du plan d’eau et du rivage, ainsi qu’à des affaissements et des écoulements sous-marins qui se produisaient simultanément. Différentes quantités de sédiments terrigènes étaient apportées dans le bassin : argile, boue et sable. Le sel précipité dans les parties shelf peu profondes du bassin était partiellement dissous et érodé. Emporté en pleine mer, il cristallisait de nouveau.

Les gisements de sel se formaient dans plusieurs parties de ce bassin énorme. Les processus de formation du gisement étaient liés aux changements cycliques du plan d’eau et du rivage, ainsi qu’à des affaissements et des écoulements sous-marins qui se produisaient simultanément. Différentes quantités de sédiments terrigènes étaient apportées dans le bassin : argile, boue et sable. Le sel précipité dans les parties shelf peu profondes du bassin était partiellement dissous et érodé. Emporté en pleine mer, il cristallisait de nouveau.

Le gisement de Wieliczka s’est formé pendant environ 20 000 ans. Les mouvements orogéniques étaient à l’origine de sa forme finale : ils avaient repoussé les gisements de sel en conséquence de quoi leur épaisseur primaire a été multipliée. Ce processus a provoqué aussi le soulèvement des gisements vers la surface de la terre, ce qui a permis ensuite, après des millions d’années, d’exploiter le gisement.

Actuellement, le grand gisement de sel gemme de Wieliczka s’étend parallèlement sur une distance d’environ 10 km. Sa largeur varie de quelques centaines de mètres à 1,5 km. Sa profondeur varie d’environ 30 mètres à environ 330 mètres au-dessous de la surface du terrain. » (source: https://www.minedeselwieliczka.fr/sur-la-mine/mine-hier-et-aujourd-hui/informations-diverses/comment-s-est-forme-le-gisement)

La mine n’est plus exploitée aujourd’hui. L’ exploitation a pris fin en 1996.

La visite des mines

Nous sommes donc parties de Cracovie en navette. Après un trajet de 45 minutes, nous avons eu droit une pause pour aller au toilettes, se dégourdir les jambes, prendre un café à la buvette. Puis, nous sommes allées à la rencontre du guide. On nous a donnée des casques pour entendre les commentaires du guide. La visite des mines dure 3 heures et 90% du parcours se faite à pied donc il faut prévoir des chaussures de marche. Le site ne permet pas les gros sacs à dos.

La visite commence par la descente d’un escalier à 64 mètres pour visiter les mines. Nous descendons une série interminable de marches. Attention à la sensation de tournis. Les premières galleries sont une exposition qui expliquent comment le sel était extrait des mines. Le travail était harassant voire dangereux pour les mineurs. Ils devaient gérer les émanations de gaz, ne pas voir la lumière du jour et transporter les roches. La mine de sel était devenue un pilier important de l’économie de la région au point qu’une véritable vie sociale s’est développée sous terre. Plusieurs chapelle ont été créés pour permettre aux mineurs de se recueillir. Puis, on accède à la chapelle Saint- Cunégonde. C’est une salle majestueuse. Il y a des hauts plafond, des statues et de nombreuses sculptures représentant des saints. Tout est fait en sel! C’est impressionnant. La salle peut être réservée pour des mariages ou d’autres cérémonies. Puis, nous avons un stop dans une première boutique de souvenirs. La seconde partie de la visite est la suite de l’exposition. Là on découvre des lacs où l’eau est fortement concentrée en sel. Il est très difficile d’y nager.

La visite guidée s’achève dans la partie la plus récente des mines. Á la fin du parcours, nous passons par d’autres magasins de souvenirs, une caféteria. Il y a même un cinéma! Je suis repartie avec du sel pour assaisonner les plats et un gommage. C’est vraiment incroyable ce qu’ils ont pu batir sous terre. J’ai soufflé de soulagement en réalisant que nous allions prendre un assenceur pour remonter à la surface! Parce que mine de rien, on les sent dans les pattes les 3 heures de marche!

Liens et infos pratiques

Réserver ses places pour une visite guider des mines de sel ici

Plus d’infos sur les mines sur le site officiel ici

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.