Weekend Trip – Visite des camps nazis en Pologne (Cracovie partie 1)

En novembre dernier, je suis allée en Pologne pour la première fois. Une amie m’a demandé de l’accompagner visiter les camps d’Auschwitz et Birkenau. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi difficile à voir.

Les camps d’Auschwitz et de Birkenau ont été créé pendant la seconde guerre mondiale pendant l’occupation allemande. Une étude compte 30000 camps de travaux forcés, 1150 ghettos juifs, 980 camps de concentration, 1000 camps de prisonniers de guerre, 500 bordels (prostitution), 6 camps d’extermination.  Le camps d’Auschwitz fut un camps de concentration tandis que le camps de Birkenau est un camps d’extermination.  Auschwitz fut créé en 1940 tandis que celui de Birkenau en 1941. Un troisième camps de travail a été créé en 1942 à Monowitz.

Visite du musée d’Auschwitz

Nous avions réservé une visite des camps via GetYourGuide. L’offre inclus la visite de musée d’Auschwitz et du camps de Birkenau avec un guide.  Il faut compter une grosse demi journée pour faire cette visite.  Nous sommes venu le weekend du 11 novembre; l’un des weekend les plus chargés de l’année en raison de la commémoration de la fin de la second guerre mondiale. Il y avait énormément de monde dans le musée d’Auschwitz le jour de notre visite.

Nous avons pris un bus direction le Musée d’Auschwitz au départ la gare routière de Glowny à Cracovie. Il faut compter une 1h30 à 2h00 de trajet en bus. Sur place, il y a donc le camps d’Auschwitz, le musée, une cafétéria et un vestiaire car les gros sacs ne sont pas acceptés dans le musée. Le vestiaire est payant et n’est pas compris.  Nous sommes arrivées le matin entre 8h et 9h. Une fois passés les portiques de sécurité, nous avons récupérer notre audioguide et rejoins notre guide. La visite est en anglais. Le guide parle à un micro dont le son est relié à nos audio guides.  Nous avons suivis le guide dans plusieurs baraquements. Durant le trajet, il nous parle des  stratégies nazi pour mettre en place les camps pendant la guerre, nous raconte comment les personnes exportées ont vécues dans les camps, nous dresse le bilan de ce génocide. Il y avait beaucoup de monde dans le musée du coup il fallait jouer des coudes pour ne pas perdre son groupe et se concentrer pour bien entendre les explications du guide.  Les bâtiments existaient déjà quand les nazis ont décidé de les transformation en camps de concentration. 70000 personnes y ont vécu pendant la seconde guerre mondiale. Ils ont servis de lieu confinement pour les prisonniers de guerre et les opposants politiques dans un premier temps puis pour les juifs.  J’ai vécu différentes émotions durant cette visite du musée de la haine, de la tristesse et de la morosité. La nature humaine peut-être si mauvaise.

Certaines salles ne peuvent être photographiées. Nous avons vu les isoloirs où les résistants étaient torturés. les dortoirs où vivaient les prisonniers. A la fin de la visite guidée du musée, le guide nous laisse visiter différente expositions. L’une d’entres elles se concentrent sur les enfants dans les camps et une autre a été financé par l’état français. Cette exposition est en Français et raconte l’occupation nazi en France au travers de parcours différents acteurs de la résistance.

Visite de Birkenau

Ensuite, le guide nous a donné rendez-vous une après la fin de la visite d’Auschwitz à Birkenau. Il y a des navettes qui circule toutes les 15 minutes. Le trajet est gratuit et dure environ 5 minutes. La visite de Birkenau n’est pas payante. Ce camps est vaste. C’est impressionnant. Birkenau était connu pour sa forêt aux arbres où les oiseaux aiment se poser pour y chanter.  Nous avons suivis le guide dans les latrines, dans les dortoirs puis sur les ruines des chambres à gaz. Plus d’un million de juifs et des tziganes y ont été assassinés. Le guide nous explique comment les SS ont utilisé des stratégie militaire pour étouffer toutes tentatives de mutinerie. Les prisonniers étaient bien plus nombreux que les SS sur le camp et pourtant il y a eu peu de tentatives de rébellion. Certains prisonniers ont réussis à s’enfuir malgré l’ingéniosité des SS. Le typhus ravageait les camps notamment à cause du manque d’hygiène. Juste avant leur reddition, les SS ont détruit les chambres à gaz. Au niveau de ces chambres, se trouve un monument pour commémorer la fin de l’holocauste. Il y a une autre exposition courte à Birkenau. Elle retrace le parcours que les juifs devaient suivre à leur arrivée dans le camps.  Durant le processus, les SS les dépouillaient de leurs possessions. J’ai marché dans leur pas le cœur lourd.

La visite s’est achevé aux alentours de 16h. Si tu souhaites visiter les camps, je déconseille de placer d’autres visites le même journée. Je pense que sinon tu ne pourras pas prendre le temps de digérer les informations. Ce n’est pas très agréable de courir d’un endroit à l’autre.  Il y a beaucoup de marches à prévoir donc pense à prendre des chaussures confortables. Ce jour-là, je n’ai pas mis mes Doc Martens et j’ai regretté car il a plu toutes la journée donc les chemins étaient boueux.

Liens

Visiter les camps via GetYourGuide et partant de Cracovie ici

 

 

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.