Weekend trip – Amsterdam entre copines

En Novembre dernier, je suis retournée à Amsterdam pour célébrer l’anniversaire d’une copine. Ça été l’occasion de découvrir de nouvelles adresses même si visiter n’était pas une priorité lors de ce weekend. Ce coup-ci, je suis allée dans une autre auberge de jeunesse qui s’appelle Stayokay Vondelpark. Elle se trouve à l’entrée du parc. Les parties communes sont bien décorées et donnent envie de se poser. Je n’ai pas trop apprécié le fait que nous ayons du payer pour laisser nos bagages le jour du check-in et du check-out. Les lits n’étaient pas faits. Je sais que c’est une auberge mais au prix de la chambre je trouve qu’ils auraient pu faire un effort. Cependant, les lits étaient confortables. La douche était correct mais pas de distributeur de savon pour la douche ou les shampoings. En fait, le gel douche était en vente à l’accueil… encore une fois j’ai trouvé ça moyen. Je vous conseille leur café/bar si vous souhaitez vous poser dans un endroit cool, relativement spacieux et calme.

 

Le musée d’Anne Franck

Lors de ma première visite à Amsterdam je n’avais pas eu l’occasion de voir le musée d’Anne Franck. Je te conseille de réserver tes places au moins trois semaines à l’avance.  Le site internet du musée est bien fait et traduit en français. Réserver ses places est vraiment facile. L’entrée coûte 10.50 euros pour les adultes. Il comprend un vestiaire, un audio guide. Il a une dizaine de traductions disponibles.  Munies de nos audio guides, nous devions suivre un parcours jusqu’à la cachette d’Anne Franck. Anne Franck est une jeune adolescente juive qui a émigré à Amsterdam pour fuir le régime nazi. Elle et sa famille se sont cachées pendant deux ans. Durant ses années de confinement, elle tient un journal intime où elle raconte la terreur dans laquelle elle vit. Ses écrits sont devenu un chef d’oeuvre de la littérature appelé « Le Journal d’Anne Franck ». Bref, je n’en dit pas plus pour ceux qui ne connaîtraient pas son histoire. J’ai beaucoup aimé ce musée. Il est très bien fait. Les audios sont très intéressants, pas trop longs ni trop courts. Le discours est presque théâtral pour nous immerger dans l’histoire d’Anne Franck. 

 

La bonne fourchette

Cette année, j’ai découvert des spécialités culinaires néerlandaises et d’autres moins typiques. J’ai commencé avec un bon cornet de frites chez Maoz, un stand végétalien aux influences orientales.  Je me suis laissée tenter par des croquettes de veau au Canvas du Volkshotel avec une portion de frite. Les croquettes étaient présentées sur des toasts. L’accompagnement, les frites, était proche d’un plat à lui seul ahah! Je recommande cette adresse en été la terrasse est agréable.

Nous sommes allées dîner au restaurant Haesje Claes. C’est un restaurant qui propose des plats typiques hollandais. Bon l’endroit me semble très touristique mais nous y avons bien mangé. Il est anormalement spacieux pour Amsterdam! L’établissement fut fondé en 1974 mais  la décoration est inspirée du 16ème siècle. Elle donne l’impression d’être chez une grand-mère. J’ai trouvé l’endroit très convivial. Le restaurant est reconnu pour sa boulette de viande. Nous avons toutes les trois optés pour un hutspot un plat qui contient: une purée, du bacon, une saucisse et la fameuse boulette de viande. C’est vraiment un plat réconfortant et copieux. Nous nous sommes régalées !  Sur le site internet du restaurant, le plat est décrit comme un pot-au-feu mais ça n’a rien à voir. Le service était correct et le personnel est chaleureux.

Un autre soir, nous sommes allées manger dans un restaurant argentin: Le Rancho Argentino.  Comment sommes nous arrivées là? Et bien, nous avions trouvé une promotion dans notre auberge de jeunesse. J’ai décidé de prendre le « Rancho Combo » qui comprend des travers de porc et un faux filet. Ok, je me suis fait une orgie de viandes! C’était le grand kif!  La viande se détachait sans difficulté. 
 
Une des autres spécialités culinaires en hollande est la crêpe. J’ai mangé des mini pancakes. Avec juste du sucre glace… Un délice ! il y a plein de stands qui en proposent. Nous somme allée à Happy Pig, une crêperie qui proposent des recettes sucrées et salés. J’ai commandé une crêpe sucrée: banane, chocolat fondue, amandes effilées. Elle était généreuse en garniture sans être écœurante.  J’ai beaucoup aimé la présentation qui facilite la dégustation. Les crêpes sont roulées, puis coupées en rondelle. 

Les coffee shops

Comme tu le sais sans doute déjà la consommation de cannabis est légal à Amsterdam mais lors d mon premier séjour je n’ai pas osé en consommer sous quelques formes que ce soit. Et puis, je trouve que c’est plus marrant de vivre le moment avec un groupe d’amis. C’était un petit regret que j’avais gardé de mon premier séjour. Les coffees shops ne sont pas des cafés comme les autres. Leur carte inclut différentes types de joints et de space cakes. La vente est interdite au moins de 18 ans. Ils n’acceptent pas les paiements en visa… je ne sais pas pourquoi. Nous en avons tester quatre: le Bulldog, le Easy Times, Paradox, Kadinsky. J’ai détesté le Bulldog. Le staff n’est pas serviable et les prix des boissons exorbitants. L’endroit est grand mais tamisé et très enfumé. C’est un peu suffoquant.   Clairement, on gênait… donc Next! Easy Times est un coffee shop beaucoup plus petit que le précédent mais l’ambiance est plus sympa. J’y ai mangé un Muffin au chocolat. Je l’ai trouvé excellent gustativement parlant ahah ! Les effets étaient modérés.J’étais principalement euphorique. Sachez qu’il faut compter deux heures avant de ressentir les premiers effets. L’endroit est victime de son succès et l’espace lounge est petit. L’endroit existe depuis 1985 et récolte plusieurs prix pour les space cakes dont un Red Velvet.  Le paradoxe n’a pas du tout l’ambiance club/lounge/bar des deux premiers coffee shops.  Le lieu ressemble plus à une cafeteria.  Il y a cinq tables et trois banquettes. Ils sont réputés pour leur space cake. Il est particulièrement fort (1g de cannabis dans une tranche de cake). Les propriétaires sont plus ou moins sympa. Il y avait un papi grincheux et un jeune stone ce jour là. Le Kadinsky est mon coffee shop favoris. J’ai aimé l’ambiance chill et la décoration aux influences orientales. il y avait des miroirs sur tous les murs ce qui donnait un peu de perspective. Par contre, l’établissement est minuscule. Nous y sommes allées en début d’après-midi. Je pense qu’en soirée il est doit être impossible de circuler. Je ne suis pas sûre que le space cake ait fait effet. 

 

Bonnes adresses et liens utiles 

  • Anne Frank Museum – Westermarkt 20, 1016 GV Amsterdam, Pays-Bas – Billeterie
  • Maoz – Stand végétalien – Leidsestraat 85 1017 NX Amsterdam, Pays-Bas
  • Canvas by Volkshotel – Wibautstraat 150, 1091 GR Amsterdam, Pays-Bas – Site web
  • Haesje Claes – Spuistraat 273-275 1012 VR Amsterdam – Site web
  • Rancho Argentino – SPUI 3 1012 WX AMSTERDAM – Site web
  • Happy pig – Rosmarijnsteeg 12, 1012 RP Amsterdam, Pays-Bas – Site web
  • Easy times – Prinsengracht 476 1017 KG Amsterdam – Site web
  • Paradoxe – Eerste Bloemdwarsstraat 2R, 1016 KS Amsterdam, Pays-Bas – Site web 
  • Kadinsky – Langebrugsteeg 7A, 1012 GB Amsterdam – Site Web

 

 

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.