J’ai testé l’exposition « Wildlife » au musée NHM

Le week end dernier, je suis allée au Natural History Museum pour voir l’exposition ‘Wildlife’. Elle est le résultat d’un concours de photographie animalière. Les organisajteurs ont reçu plus de 44 000 images. L’exposition rassemble les photos des finalistes et des gagnants par catégorie. Le parcours est divisé selon les catégories du concours: jeunes photographe âgés de moins de 18, les mammifères, les amphibiens, les oiseaux, les plantes, les animeaux dans un environnement urbain, les photos engagées et les photos trompe l’oeil.

Je suis passsionnée de photographie. J’en ai pris plein les yeux en découvrant toutes images parfois lourdes de sens concernant la condition animales au 21ème siècle. La qualité des photos m’a scié. La photographie animalière est un exercice qui demande beaucoup d’investissement, de patience et de compétence technique pour saisir le moment magique. Je suis vraiment admirative du travail des participants aux concours.

Les photos qui m’ont le plus inspiré.

Winter Magic par Etienne Francey. La photo a un côté féérique avec ses nombres lunes. La photo a été prise alors qu’il neigeait. Pour obtenir cet effet, le photographe a aspergé de l’eau sur la plante.

Great egret awakening par Zsolt Kudich. Lorsque le niveau du Danube a augmenté jusqu’à inondé la forêt Gemenc. Plus de 1000 egrets ont profité de l’occasion pour se nourrir des poissons et amphibiens coincés une fois le niveau de l’eau re descendu. Là encore, j’ai l’impression que la photo est le travail d’un designer spécialisé dans l’animation.

Shadow Walker par Richard Peters. Pour faire cette photo, le photographe a du placer un flash au sol. Puis un riverin a du allumer la lumière juste au moment où le renard passai L’image me parle tout simplement parce que Londres est envahi par les renards. Ils rôdent surtout la nuit tombée. À la recherche de nourriture, ils font les poubelles dans les quartiers résidentiels.

Heaven on earth par Marina Cano. Les giraffes sont allées au point d’eau en Namibie juste après le couché du soleil. Elles rejoignaient un rhinocéros. Il n’y avait plus de lumière. Le seul moyen de capter le moment est de prendre en photo la reflection sur l’eau. Les femmes sont moins représentées dà ce concours mais elles sont là! J’aime beaucoup la technique employée de renversée une photo de reflet.

Still life par Edwin Giesberg. J’aime beaucoup les petits lézards je les trouve trop mignon. Il me rappelle mes vacances aux antilles. Les efforts réalisés par le photogrape pour faire ce cliché sont incroyables. Il a pris la photo en étant sous l’eau.

La photo gagnante de ce coucours représente deux races de renards. La photo est vraiment puissante. Nous sommes tous restés un peu bouche bée en la voyant. La photo est violente et d’un esthétisme remarquable en même temps. Elle représente un renard roux portant dans son bec un renard blanc. Les renards blancs sont en voie d’extinction. Leur principale prédateur est leur cousin le renard roux. La symétrie des museaux donne l’impression qu’ils se calinent. Le pelage blanc taché de rouge dans ce paysage nordique crée un malaise et un effet dramatique. Ce tirage a saisi le monde animal dans sa plus pure cruauté et beauté en même temps… une prouesse à mes yeux!

L’expo Wildlife continue jusqu’au 2 Mai. Elle part en tournée mondiale mais je n’ai pas vu de dates françaises pour l’instant.

Couple weeks ago, I went to the National History Museum to visite the Wildlife exhibition. The exhibitions is the results of an annual photography contest. It is made off first hundred finalists. I loved it! I was impress by the artworks of the sometimes very young photographers. Photography about wild life demande a lot of patience and passion to make. You need to shoot at the right place at the right moment. It is not an easy task so I am quite impressed by the photographs skills. Some of them were children or teenagers! They found ways to shot nature and let us witness wildlife in a raw form. The first, pictures I had a crush on, has a magical feel thanks to these moons. The second one shows a scifi scenery that seems out of time and out of space. The third one has a special meaning for me. Foxes are everywhere in London city they look like lost souls hanging around sometimes. the fourth one is perfect picture of savanah. The fith one shows great technique and imagination from the photograper who took the picture from underneath water. The picture which won the contest is undeniably powerful showing the beauty and the cruelty of nature in once. The ‘Wildlife’ exhibition is on until May 2nd.

14 26 56 18 28 16

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s