[Expo] – L’invention du sauvage

 Le barbare, c’est d’abord celui qui croit à la barbarie.  Claude Lévi-Strauss, Race et Histoire

Dimanche 6 mai, je suis allée au Musée du Quai Branly voir l’expositon L’invention du sauvage avec LaManouchka.

Ça faisait un bail que j’hésitais à y aller, je me demandais si j’allais supporter de voir des hommes et des femmes qui me ressemblent exposés comme des bêtes de foire.  Le même dilemme est apparu lorsque le film La Venus noire est sortie…Au final, je ne suis jamais allée le voir -_-‘.

Et puis, en me baladant sur UpgradeMeNetwork (Réseau social créé par LM), j’ai vu que LM avait créé un évènement autour de l’exposition. Je me suis décidée à y aller.

Lillian Thuram est à l’origine de l’exposition qui a été récompensée d’un Globe de cristal art et culture. Elle met en avant la construction des préjugés sur les hommes et les femmes non-originaires de l’occident.

Quatre époques sont définies:

La découverte de l’autre (du 15e au 18e siècle)

Des ambassadeurs venus de contrées lointaines viennent en Europe et suscitent la curiosité et l’amusement.

Monstres & Exotiques (première moitié du 19e)

C’est le début des spectacles mettant en scène des Hommes d’ethnies différentes ou ayant des particularités physiques comme une forte pilosité: par exemple, la Venus noire ou la femme à barbe. L’infériorité des races non blanches est prouvée « scientifiquement » et cautionne la colonisation. Ces sous-humaines ont besoin être « éduqués » par les occidentaux. « Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures…  » Discours de Jules Ferry, 1885

Le spectacle de la différence (deuxième moitié du 19e)

Les spectacles continuent mais les protagonistes sont dorénavant payés et jouent un rôle. Ils font en sorte de correspondre aux fantasmes des occidentaux. Le secteur se professionnalise et on voit se développer des spectacles d’acrobaties, de danse, etc.

La mise en scène (début 20e)

Des zoos humains et des reconstitutions grandeurs natures de « l’environnement du sauvage » se développent dans tout l’occident: en Europe, aux Etats-Unis, en Australie. Chaque exposition universelle comprend une partie dédiée à ces races inférieures sous un angle « scientifique ». Mais progressivement, les européens et les américains se désintéressent de ces spectacles et trouvent de nouveaux loisirs comme le cinéma. En parallèle, ces sauvages montrent qu’ils ont du talent, qu’ils sont loin d’être aussi bêtes que l’on veut le faire croire. C’est à cette époque que l’on découvre Joséphine Baker. Malheureusement, l’image du Sauvage reste dans les mémoires. Jusqu’à aujourd’hui, elle teinte la perception occidentale de l’étranger.

L’invention du sauvage est une exposition dont on ne ressort pas sans une réflexion sur notre perception de l’Autre. Quand je pense à la condition du sauvage, au fait qu’il a servi de divertissement, je ne peux pas m’empêcher de faire une rapprochement avec la TV réalité d’aujourd’hui. Ces émissions me font penser à des freak shows. Les chtis de W9 ou les Anges de la TV réalité de NRJ12 ou bien les protagonistes d’Incroyable mais vrai...Ils représentent des idiots du village dont on adore se moquer… -_-‘

En tout cas, j’ai passé une après-midi enrichissante avec LM et Sweety !

Infos:

L’invention du sauvage est ouverte au public jusqu’au 3 Juin (accès gratuit ce jour là sinon c’est 7 €/10 €)
Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 19h. Nocturnes les Jeudis, Vendredis et les Samedis avec une fermeture à 21h

Allez viens, on parle :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s